Tuto tricot : quand l’échantillon n’est pas bon

Hello les tricotpains !
Après en avoir parlé lors d’un épisode de mon podcast tricot, j’avais envie de vous écrire un petit tuto pour vous aider lorsque votre échantillon ne colle pas à celui du patron.

Un échantillon : pourquoi ?

Commençons par le commencement : qu’est-ce qu’un échantillon ?
Il s’agit d’un carré tricoté dans le point préconisé par le modèle. C’est un « petit morceau » représentatif de votre projet en quelque sorte. Il fait généralement 10 x 10 cm. On le mesure en nombre de mailles pour la largeur et en nombre de rang pour la hauteur.

Comment le faire ?
Alors attention ! Vous pouvez être tentés de calquer les instructions de votre pelote ou du modèle. C’est à éviter car si vous n’êtes pas dans les clous vous ne pourrez pas vous corriger (ou alors il faudra retricoter un nouvel échantillon…). Mon conseil : ajoutez la moitié du nombre de mailles préconisé par votre modèle. Par exemple : pour un échantillon de 20 m x 20 rgs, je monte 30 mailles.
Un 2e conseil (tant qu’on y est) : tricotez un bord à votre échantillon en faisant 3 rangs en point mousse puis 3 mailles endroit en début et fin de rang. Enfin, terminez par 3 rangs de point mousse. Cela permettra à votre petit carré de bien se tenir (surtout s’il est en jersey qui roulotte !).
Allez un dernier pour la route : je ne tricote jamais de carré parfait. Plutôt un rectangle car au final on se fiche un peu du nombre rangs. Les patrons demandent souvent qu’on tricote un certain nombre de cm, donc pas besoin de connaître précisément l’équivalence en rangs (en plus ça démotive). Jusqu’ici je n’ai eu aucun problème.
Enfin, n’oubliez pas de laver votre échantillon ! ça change souvent les choses, exactement comme le blocage de votre projet.

Et pourquoi ?
Le but même de l’échantillon est de vous éviter de vous retrouver avec un pull trop grand ou trop petit. C’est une sorte de jauge qui permet de vérifier la taille avant de se lancer. Un exemple très parlant : un pull dont l’échantillon est de 20 m x 20 rgs. Si votre échantillon fait 40 m x 40 rgs, il vout faudra 2 fois plus de mailles/rangs pour obtenir la même dimension : votre pull sera 2 fois plus petit que le modèle original.

img_1800

Echantillon préconisé VS échantillon tricoté

Pour que tout soit parfaitement clair, je vais développer toute la suite de mes explications avec 2 exemples : le 1er pour un échantillon trop petit et le 2e pour un trop grand. Dans cet exemple, l’échantillon de référence reste 20 x 20.

Votre échantillon est trop petit : vous avez moins de mailles
Dans notre exemple, vous avez tricoté 18 x 18. Cela veut dire qu’il vous faut moins de mailles pour atteindre 10 cm. Vous tricotez trop lâche (ou votre laine est trop épaisse) et votre projet sera trop grand.

Votre échantillon est trop grand : vous avez plus de mailles
Dans notre exemple, vous avez tricoté 22 x 22. Cela veut dire qu’il vous faut plus de mailles pour atteindre 10 cm. Vous tricotez trop serré (ou votre laine est trop fine) et votre projet sera trop petit.

Attention au piège des petits écarts

Méfiez-vous des écarts anodins : toujours dans notre exemple, vous avez 22 mailles pour 20 préconisées. Vous vous dites que vous êtes à peu près dans les clous. Mais attention ! Pour un pull dont le tour de poitrine est de 95 cm (par exemple toujours), le modèle fera 95*20/10 (le fameux produit en croix) = 190 mailles. Or dans notre cas, 190*10/22=86 cm. Et voilà comment vous perdez 10 cm d’aisance au niveau de la poitrine et que vous ne rentrez pas dans votre pull…

Nous allons voir maintenant quelques solutions à apporter si votre échantillon est différent de celui du patron.

Solution 1 : changer de taille d’aiguilles

Alors que faire lorsque votre échantillon ne colle pas à celui du patron ?
La 1ère solution est de changer de taille d’aiguilles. Continuons avec nos exemples :

Vous tricotez trop lâche (18 x 18)
Prenez une paire d’aiguilles plus petites. A vous de jauger et d’essayer par rapport à l’écart ! Si vous avez 2 mailles d’écart, une paire de taille inférieure de 0.5 mm devrait suffire. A vous de tester !

Vous tricotez trop serré (22 x 22)
Prenez une paire d’aiguilles plus grandes. Là aussi à vous de juger wink

Solution 2 : changer de taille de projet (un peu de maths)

Le plus gros problème du changement d’aiguilles, c’est que le point peut devenir plus ou moins lâche. C’est ce qui me déplait principalement dans cette technique. Si votre point est beau, c’est dommage de changer de taille d’aiguilles. Et puis surtout ce n’est possible que dans une certaine limite, si on veut éviter de se retrouver avec un projet ajouré par exemple !

Voici donc ma méthode.

Dans le patron, je regarde le nombre de mailles au niveau de la poitrine (dans le cas d’un pull ou d’un gilet) pour les différentes tailles. Par exemple :

Taille

1

2

3

4

5

Tour de poitrine (en cm)

80

85

90

95

100

Nombre de mailles

160

170

180

190

200

Je compare avec mon échantillon, en partant du nombre de mailles :

Taille

1

2

3

4

5

Nombre de mailles

160

170

180

190

200

Tour de poitrine (en cm) pour éch=18 x 18

(160*10/18)

= 89

94

100

105

111

Tour de poitrine (en cm) pour éch=22 x 22

(160*10/22)

= 72

77

81

86

90

Si je fais 90 de tour de poitrine :

  • J’aurais « dû » tricoter la taille 3 du patron
  • Je tricoterai la taille 1 si mon échantillon est plus petit
  • Je tricoterai la taille 5 si mon échantillon est trop grand

Cette méthode n’est cependant pas parfaite si vous faites partie des tailles « extrêmes » (la plus grande ou la plus petite) car vous ne pourrez alors peut-être pas tricoter la taille du dessus ou dessous…

En conclusion

L’échantillon reste l’étape indispensable si vous voulez que vos projets puissent vous aller.
Il ne faut donc pas hésiter à prendre son temps pour bien calculer, faire des essais et parfois même changer de laine.

 

 

12 commentaires sur “Tuto tricot : quand l’échantillon n’est pas bon

    1. Merci bcp Sylvie !
      Je ne peux que te recommander de tricoter un échantillon car pour moi il est indispensable pour les pulls ou gilets. Certaines personnes font sans, mais je trouve que c’est un sacré risque ^^
      Bon tricot ! 😉

  1. Un grand merci pour vces explications très claires moi qui ne tombe jamais sur un bon échantillon. As tu fait le vitamin d?  Je voudrais appliquer ta méthode mais je ne trouve pas d indication sur le nombre de mailles pour la poitrine. Est ce que je peux me baser sur une autre indication ? Merci beaucoup !!!!

    1. Bonjour Sandra,
      Je n’ai pas fait le vitamine D, mais je comprends bien le soucis avec ce modèle 😉 Mon conseil : recalculer en cm les dimensions indiquées pour ta taille, même si c’est moins flagrant que le tour de poitrine. S’ils t’indiquent une dimension en cm, prends comme référence celle de ta taille et en calculant avec les données de ton échantillon, tricote la taille qui s’en approche le plus. 
      En fait c’est le même principe, c’est juste un peu moins évident.
      J’espère avoir pu t’aider !

      1. Merci beaucoup pour tes conseils je vais voir si j y arrive ! Sinon je pense que je vais changer de laine !bises

  2. Merci beaucoup pour ces explications. C'est très clair! J' ai une question par rapport à la laine. Si je tricote lâche cela veut-il dire que j'utiliserai plus de laine que prévu ou l'inverse? J'ai du mal à me repérer par raport à la proportion de laine à utiliser. Merci pour tous ces nouveaux articles. J'aime autant te lire que écouter tes podcasts!

    1. Merci beaucoup pour ton message !
      En effet si tu tricotes plus lâche tu auras besoin de plus de métrage. En tout cas si tu suis le modèle préconisé.
      Parce que, par exemple, j’ai détricoté un pull monté en aig. 5 mm pour en tricoter un autre en 3.75 mm. Même si c’est tricoté plus serré, il y aura plus de mailles et du coup j’aurai sûrement besoin de plus de laine.

      J’espère que mes explications sont claires !
      bisous bisous et bon tricot ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *