Les conseils de ma diététicienne qui me servent dans la vraie vie


Cuisine, Mes activités / mardi, octobre 8th, 2019

Hello dudes et dudettes !

Aujourd'hui j'ai envie de partager avec vous une chose qui a radicalement changé ma vie : aller consulter une diététicienne et établir une alimentation saine.
Comme certains d'entre vous le savent, je suis passée ces 2 dernières années par l'annonce de 2 maladies chroniques inflammatoires (RCH et endométriose). Je ne suis pas guérie et je ne le serai jamais, mais après avoir traversé des moments très pénibles où les maladies étaient très actives, j'ai commencé à me poser beaucoup de questions concernant mon alimentation. Cela était-il à l'origine de ces maladies inflammatoires? J'ai donc décidé d'activer le seul levier que j'avais pour tenter d'aller mieux.
J'ai consulté une diététicienne avec 2 demandes : (re)trouver un mode de vie sain et mettre en place une alimentation anti-inflammatoire. J'ai eu la chance de trouver une personne très emphatique, très bien renseignée sur ce type de problème de santé et surtout qui avait à coeur de mettre en place un rééquilibrage qui correspondrait à mes goûts. Presque un an plus tard, je ne vais pas vous mentir, je ne mets pas tous ses bons conseils en application mais par contre il y a des habitudes qui m'ont positivement changé la vie. Ce sont ceux-là que je vais partager avec vous.

Des habitudes simples à mettre en place au quotidien grâce à un bon congélateur

Voici les principales astuces que j'ai pu mettre en place. Ce qui m'a plu dans ces astuces c'est la simplicité : cela ne prend que peu de temps et donc c'est très motivant !

Le petit déjeuner : la joie d'utiliser un grille-pain ! Auparavant, je ne prenais pas de petit déjeuner. De façon exceptionnelle il m'arrivait de manger un bol de céréales ou des biscuits dans la voiture en allant au boulot … La diététicienne me conseille du pain et une boisson chaude. Le problème : je trouve que d'une part cela prend trop de temps et d'autre part que le pain congelé que je décongèle au micro-ondes n'est pas bon sad. Elle m'a alors conseillé tout simplement de passer mes tartines dans le grille-pain, car il existe une fonction décongélation.

Dans les faits : préparer mon petit déjeuner me prend 2 minutes ! des tartines dans le grille-pain et un chocolat chaud au micro-ondes et c'est terminé laugh. Je choisis un pain complet (ou aux céréales, des choses comme ça) pour le côté anti-inflammatoire. J'achète 1 pain/semaine juste pour moi et je le congèle de suite. Voilà la 1ère chose qui a vraiment été bénéfique pour moi : instaurer 3 vrais repas par jour, ne plus grignoter des sucreries dans la voiture, c'est une sacrée avancée !

Manger des légumes à chaque repas. C'est une chose qui m'a frappée lors du RDV. Ma diététicienne m'a montré une image qui représentait un repas équilibré "parfait" et dont la moitié de l'assiette est occupée par des légumes ! Le CHOC ! Je me rends compte que je n'accompagne jamais mes plats de légumes… Je prépare systèmatiquement des féculents et des protéines mais jamais de légumes.

Mais là aussi je fais face à une difficulté : je n'aime pas du tout les crudités, donc impossible pour moi d'ajouter des carottes rapées ou de la salade à mes repas. Je me retrouve "bien obligée" de devoir cuisiner des légumes en plus et cela me paraît être une masse de travail supplémentaire. Elle me suggère alors de me tourner vers des légumes surgelés pré-cuits qui se cuisent en 3 minutes à la poêle. Là aussi c'est la révélation! J'achète plusieurs légumes différents et je les ajoute à chaque repas. Cela m'a apporté un tel bien être alimentaire et digestif que maintenant je me donne même un peu plus de mal et je cuisine mes légumes. J'achète toujours des surgelés mais des BIO, et également des fruits et légumes frais au marché. Voici quelques idées d'accompagnements que je fais souvent : un gratin de courgettes, des carottes à la crème, une sauce aux champignons pour agrémenter du riz ou des pâtes, une ratatouille, une fondue de poireaux…

Les aromates surgelées. Cela me permet d'assaisonner les poissons, volailles et autres (j'aime beaucoup rajouter du persil sur mes haricots verts aussi). C'est très bon pour la santé et là aussi très simple d'utilisation car pas besoin de cultiver des plantes en pot.

 

Diminuer les produits transformés. Voici, je pense, le meilleur des conseils que j'ai reçus de la part de ma diététicienne. D'une part ce sont ces produits qui sont très inflammatoires, mais en plus ils contiennent souvent trop de sel, de sucres, de l'huile de palme, bref des choses quand même pas très très bonnes pour notre corps. Comment peut-on réduire les produits transformés ? en cuisinant à partir d'ingrédients bruts et en limitant les choses du type sodas, biscuits, plats préparés. Pour ma part, j'ai acheté des boissons dans des formats plus petits (20 cl au lieu de 33 cl), et je lis les étiquettes pour acheter des biscuits avec le moins d'ingrédients possibles. Je peux d'ailleurs vous donner un très bon exemple. J'aime bien faire des quiches et pour cela j'utilise de la pâte brisée achetée en supermarché. Je vous invite à bien lire les ingrédients, on voit des choses assez incroyables ! La seule qui trouve grâce à mes yeux j'usqu'ici est la pâte brisée Marie. En étant vigilant on peut très rapidement remplacer des aliments pas très sains par d'autres tout aussi bons au goût et pour la santé aussi ! Et si décortiquer les étiquettes n'est pas votre truc, vous pouvez toujours vous tourner vers l'application Yuka wink.
Un autre exemple ici pour remplacer le fameux Nutella et son huile de palme :

Parallèlement, vous pouvez aussi congeler des plats que vous avez cuisinés, ce que je trouve super pratique pour les soirs où on se tournerait bien vers un plat préparé ou un Deliveroo par facilité, il suffit de réchauffer un bon repas sain.

Le BIO : un choix purement personnel

Après avoir appliqué ces bons conseils, j'ai aussi fait un choix tout à fait personnel et qui n'a pas été forcément mis en avant par ma diététicienne : manger BIO autant que possible. Je voulais vous en parler quand même, mais il est important de savoir que l'on peut manger SAIN sans pour autant manger BIO. Cela reste une affaire de conviction à mon sens. Du coup il est très possible que vous n'adhériez pas à cette partie de l'article ^^.

Ce que j'entends souvent c'est que manger BIO est cher, je trouve qu'on peut très bien s'en sortir grâce aux marques distributeurs. Je n'achète quasiment que ça et je ne trouve pas que mon budget en ait franchement souffert. Et puis quand on cuisine des aliments bruts, on fait des économies wink.
J'ai fait ce choix afin de limiter ma consommation de pesticides et de tout élément qui pourrait s'avérer nocif. Je suis rassurée de manger des aliments les plus naturels possibles. Mon expérience de malade chronique m'a rendue très vigilante à ce sujet, je me dis qu'on apprendra peut-être un jour que la cause de tous ces problèmes sont alimentaires. Le manque de recul ne nous permet pas de l'affirmer mais c'est une piste ! 

Les aliments inflammatoires que j'ai presque retirés de mon alimentation

​Enfin, pour terminer, j'ai évoqué avec vous mon envie de manger anti-inflammatoire. Je reste intimement convaincue que cela m'a aidée à prendre le dessus sur mes maladies. ​Comme toujours tout est une question d'excès et non d'interdit. A noter, une alimentation saine est quelque part déjà une alimentation anti-inflammatoire. Vous remarquerez que si vous mangez un poisson avec du riz et des épinards (par exemple), ce repas est non seulement équilibré mais également anti-inflammatoire. C'est pour cela que je considère que les 2 sont relativement liés.
Manger sainement m'apparaît maintenant comme quelque chose de primordial et c'est ce message que je voulais faire passer. Par contre éviter les aliments inflammatoires ne parlera sans doute pas à tout le monde. Mais pour ceux que ça intéresse j'avais quand même envie de vous mettre ici une toute petite liste pas exhaustive qui pourra faire beaucoup :
A éviter donc :
– le café
– l'alcool
– les boissons sucrées
– la charcuterie
– le fromage

Le mot de la faim : ça vaut la peine !

Une des informations les plus importantes à retenir c'est qu'il faut seulement 3 semaines pour changer ses habitudes alimentaires ! Après ce délai, le corps a pris des automatismes et tout est beaucoup plus facile laugh.
Toutes ces astuces sont vraiment rapides et faciles à appliquer au quotidien. Et surtout le changement est incroyable ! Je vous garantis un confort digestif et une sensation de bien-être dont vous ne saurez plus vous passer ! Votre corps vous dira merci wink.

J'espère que l'article vous a plu et vous a mis en appétit !
A très bientôt ! ^^

6 réponses à « Les conseils de ma diététicienne qui me servent dans la vraie vie »

  1. Merci pour cet article. Ca m'a confirmé que j'avais tout bon xD

    Chez nous, on mange "globalement sain" depuis toujours. Mes parents avaient des bonnes habitudes et mon mari étant diabétique, j'ai pris de suite le pli une fois indépendante.

    En revanche, j'avoue avoir abusé des apéros et autres petits grignotages ces dernières années alors j'ai repris les choses en main avec plus de sérieux au début de l'été. Résultat -4kg, pouf, sans régime (en ce qui me concerne, ca m'a fait du bien ^^')

    Comme toi, nous consommons du pain céréales/complet le matin (+1 fruit + un thé pour moi et avec de la confipote : plus de fruit que de sucre). Je décongéle mon pain la veille (boule de 300 gr qui est pile la bonne quantité pour nous 3 le matin).
    Pour les repas, j'ai diminué le gras/le sucre et augmenté les fruits et légumes. Y a pas de secret quoi.

    Je ne mange plus aucun gateau indus, si j'ai envie d'un gateau je le fais ! sans déc, ça prend 5 minutes. Et du coup, je mets de la farine complète au lieu de blanche, du sucre non transformé, pas de beurre… J'ai découvert les cookies à la compote sans matière grasse ! C'est délicieux. Je suis trop fan du rayon vrac de chez carrouf où je peux prendre des céréales etc…

    Par contre, j'ai aussi arreté le lait, je suis pas sure que ça soit top pour la digestion. En tout cas, mon mari a moins mal au bide.

    En tout cas, tu as complétement raison : on prend très très vite l'habitude de manger de cette façon : je ricane quand je vois mes collègues qui ont pour la plupart pas déjeuner sauter sur les chouquettes en réunion pendant que je croque dans ma pomme/prune… xD Mais honnetement, ca me fait plus envie.

    Des bisous ma belle !

    1. Je vois qu’on partage la même philosophie !
      Faire soi-même ne prend pas bcp de temps et après on n’arrive plus à manger de cochonneries industrielles !
      Pour le lait tu as tout à fait raison, ce n’est pas trop trop bon (il y a eu pas mal d’études à ce sujet) mais typiquement ma diététicienne me préconisait du lait et des yaourts, je pense que le discours n’a pas encore évolué sur les produits laitiers. Mon mari n’en boit jamais pc il ne le digère pas. Moi je l’avais remplacé par du lait d’amande avant la grossesse mais comme je digère tout bcp mieux depuis que je suis enceinte je me fais un peu plaisir hi hi ^^. Mais je pense que je vais le bannir à nouveau après l’accouchement.
      Et pareil avec mes collègues ! Quand j’avais ramené le Nocciolata pour la chandeleur ils n’avaient pas du tout accroché avec le « faux Nutella »… Et quand je proposais des biscuits BIO ils me disaient que ça avait un goût ah ah ah. Je pense qu’on n’a pas les mêmes perspectives quand on a 10 ans d’écart 🙂 loooool
      Bisous bichette !!

    1. C’est très vrai ! je n’y vais pas assez souvent… Mais ce qu’ils proposent est toujours top !
      Bisous ma belle ^^

  2. Merci pour ce super article ! Cest intéressant même pour une perte de poids je pense que toutes ces choses a mettre en place peuvent aider..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *