Dans la jungle urbaine, le tricot urbain !

Même si je ne le pratique pas (encore), je suis super fan du tricot urbain ! La presse commence tout juste à s'emparer du phénomène. C'est une "discipline" récente et peu connue, notamment en France puisqu'ici, contrairement aux pays anglo-saxons, le tricot est encore victime de son image vieillote. J'ai décidé de vous montrer avec cet exemple que ce n'est pas le cas ! le tricot c'est avant tout ce que vous en faîtes, et il peut être beau, tendance, fun, cute ou même carrément funky !

Le tricot urbain, qu'est-ce que c'est ?
20min.ch
leberry.frboumbang.com
Encore appelé Yarn bombing, on peut dire que c'est une sorte de "décoration" de rue au même titre que les graffitis par exemple. Mais en plus doux et plus mignon 😉 Le but? Habiller les lieux publics en les recouvrant de jolies panoplies tricotées !
Il paraît que cette pratique cartonne aux Etats-Unis ! Ce qui n'est pas très étonnant vu le succès des cafés-tricot.
J'ai découvert ça sur internet, avant de tomber nez à nez avec une barrière emmitouflée lors de mon voyage à Lisbonne !
tricoturbain lisbonne1tricoturbain lisbonne2
Il semblerait que nos amis de Woll-graffiti soient Allemands ! Ils sont cependant loin d'être les seuls, puisqu'en fouillant un peu sur la toile, on peut trouver bien d'autres addicts :
–     le travail des Rimbelles qui mènent un projet sur Liège : http://www.etjedanse.be/rimbelles/rimbellion
–   un très beau projet contre le cancer du sein à l'occasion d'octobre rose sur Armentières. Je vous conseille d'ailleurs la lecture de ce petit article paru dans la Voix du Nord : http://www.lavoixdunord.fr/region/armentieres-cherche-cause-projet-de-tricot-urbain-pour-ia11b49726n2100708
–     ici le travail de l'artiste Magda Sayeg : http://houhouhaha.fr/magda-sayeg 
 
Et bien d'autres encore ! Le web regorge d'oeuvres en tout genre, n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil 🙂
tendanceouest.comaiguille-en-fete.com
Ce que j'aime dans le tricot urbain
Je suis totalement sous le charme de la poésie qui se dégage de ces décors ! On a l'impression d'un seul coup de tomber dans le pays des merveilles d'Alice 😉 Et puis on s'interroge sur les personnes à l'origine de cet étonnant habillage urbain ; combien sont-ils ? comment ont-ils planifié ça ? Une chose est sûre, je leur dois le sourire sur mon visage et mon évasion temporaire. Quelle joie que certaines personnes cherchent encore à enthousiasmer des inconnus ! Le monde paraît moins hostile et moins terne d'un seul coup ! Je trouve que c'est bien agréable, lors d'une balade ou après une dure journée de travail, de sortir de la monotonie d'une façon aussi surprenante.
Et puis j'avoue que, même s'il peut exister un accord avec la ville, le côté complètement illégal d'une pratique aussi "cute" me plaît beaucoup ! Je m'imagine très bien une bande de nanas se disant : "allez cette nuit on va aller recouvrir un arbre d'un tricot !! on est trop ouf !!" 🙂
 
Les limites….
Beaucoup de tricots urbains sont malheureusement temporaires… Par exemple les bords de Seine et le parc Nelson Mandela se sont réchauffés en avril, mais seulement pour 2 semaines.
Ce qui me freine également ce sont les intempéries et le vandalisme… Je n'aurais pas envie de voir mon bel ouvrage gâché par la pluie (une bonne grosse drache du ch'nord) ni par des petits c*** qui ne respectent rien, même pas ce qui peut apporter un peu de bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *