Mon initiation aux cours de langue des signes

 

lsf

N'avez-vous jamais éprouvé de la curiosité face à cette langue particulière qu'est la langue des signes ? Pour ma part, cela m'a toujours intéressée. Parce que cette langue est un véritable vecteur d'émotions, et qu'elle est impossible à déchiffrer pour un non initié. Bref, on ne peut y être indifférent.

Je me suis longtemps promis de l'apprendre un jour. "Un jour"… On sait tous ce que ça signifie ; quand j'aurais le temps, l'argent… Et puis finalement j'ai décidé qu'il était temps de me lancer dans ce projet oublié.

Des recherches laborieuses…

Tout d'abord, j'ai pensé apprendre par moi-même. Je me suis dit "il doit y avoir des tonnes d'infos sur internet et pas mal de bons bouquins sur le sujet." Ouais… Ou pas. 
Sur internet, on apprend quelques informations générales. Par exemple, la langue des signes n'est pas une langue internationale : en France on pratique la LSF (Langue Française des Signes) et aux Etats-Unis, la ASL (American Sign Langage). On trouve (en cherchant bien) des petites vidéos proposées par des associations ou des particuliers sur la base de la LSF : "bonjour, ça va?, oui, non"… Mais pas grand chose de plus.

Côté bouquins, on n'est pas beaucoup plus loin. Au Furet, un rayon contient 2 malheureux livres qui se battent en duel… Et chez Cultura, pas de rayon du tout ! Sur le Amazon ? pas grand chose non plus.

J'ai pas mal halluciné et je suis tombée de haut concernant l'intégration de la LSF dans la société française. Jamais je n'aurais pensé qu'il me faudrait autant d'efforts pour trouver comment apprendre la langue des signes ! 

Plus motivée que jamais, je me lance à la recherche de cours du soir. Et là, il y a bien des associations qui proposent des formations mais elles sont loin d'être toutes égales. Ainsi j'ai vu beaucoup de cours d'initiation, sans véritable planning ni niveau. Je voulais vraiment quelque chose qui puisse me permettre, si l'envie me dit, de poursuivre jusqu'à un parfait bilinguisme. Du coup me voilà obligée de m'orienter vers une association à 45 min de chez moi qui donne des cours le samedi matin de 9h à 12h.

 

C'est comme ça que me voilà inscrite en niveau débutant (A1) pour l'année !

 

Pour vous situer, voici un graphique des différents niveaux :

niveaux-lsf

Un premier cours passionnant

Voilà donc que samedi dernier, je me rends à mon 1er cours ! Nous sommes un groupe de 12 qui compte des retraités, des gens dont un membre de leur entourage est sourd, des jeunes lycéens … et moi !
Nous avons droit à une présentation par la formatrice, Stéphanie, qui est sourde. Une traductrice est là pour oraliser ce qu'elle dit. Jusque là, tout va bien, on a hâte de commencer !
Et puis la traductrice nous annonce qu'elle nous laisse et qu'elle n'assistera pas aux cours de l'année : "OMG !!". Dans ma tête ça s'affole ! Comment va-t-on comprendre notre formatrice ?? De plus, il est interdit de prendre des notes pendant le cours, afin de participer et donc de pouvoir intégrer les signes. De plus en plus stressant tout ça !

Puis la traductrice nous apprend des mots, nous les faisant comprendre par du mime et répétant de 10 façons différentes s'il le faut. Nous faisons des dialogues 2 par 2 puis nous commençons naturellement à nous exprimer par des signes. Et surtout, on s'entraide et on rit beaucoup ! Si bien qu'à la fin du cours, je m'aperçois que l'immersion qui me faisait tant peur est en fait le meilleur moyen non seulement d'apprendre mieux, mais aussi de comprendre ce que ressentent les sourds. Et oui parce la barrière est bien là, ce n'est pas facile de se comprendre et il faut faire l'effort de ne pas lâcher! Au final je ressens de la satisfaction d'appréhender la LSF et de réussir à communiquer. J'avoue que la gymnastique intellectuelle est éprouvante, après 3h de concentration je suis littéralement épuisée !

Ce que j'ai aimé

–     Ce qui m'a tout de suite plu, c'est l'ambiance. Les personnes qui participent au cours sont très ouvertes d'esprit. On se comprend, on partage la même envie et on se serre les coudes ! En bref, je passe vraiment un très bon moment avec des inconnus qui, à la fin de la matinée, n'en sont déjà plus. 😉
–     J'ai aussi beaucoup accroché avec l'aspect expressif de cette langue. En effet, les gestes s'accompagnent de mimiques. Pas question de dire non en souriant ou de se dire désolé sans avoir l'expression de circonstance sur le visage. Il faut donc se lâcher ! On dirait presque du théâtre 🙂
–     Apprendre une langue qui reste un mystère pour la majorité des gens, c'est quand même gratifiant ! En partant, j'ai envie de propager mon nouveau savoir auprès de mes proches ! Je veux parler en signes tout le temps pour bien intégrer ce que j'ai appris. Je me retrouve donc à proposer un café à ma collègue de bureau en LSF ! Mon entourage semble très réceptif aussi, et cela me donne encore plus envie de continuer !
–     La dernière chose, c'est que je me sens UTILE ! Je me dis, peut-être un peu trop optimistement, que je serai capable d'aider une personne sourde et de participer à l'extension de la LSF parmi les entendants en France. 🙂
 
Merci1
email

3 commentaires sur “Mon initiation aux cours de langue des signes

  1. C'est vraiment super que tu t'y sois mise ! J'ai hâte que tu me racontes tes avancés ! Merci de faire partager !

    Des bisous !

    1. Merci ma belle !

      C’est vraiment une expérience super enrichissante avec des gens géniaux ! On apprend, on rigole, on fait du mime de manière approximative : du bonheur !

      Samedi c’est mon 4e cours ^^ Il y a 10 cours par trimestre.

      Je referai sûrement un nouvel article pour raconter comment ça avance 😉

       

      Gros bisous !

  2. Bonjour je viens de tomber sur votre blog;je ressens exactement la meme chose, auriez-vous des infos?Car j'aimerais aussi apprendre la langues des signes.

    Merci bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *