Habillez-vous ! (ou comment trouver son style)

Dudette/ novembre 10, 2016/ Lifestyle, Notes d'humeur

Hello dudes et dudettes !

Dernièrement, j’ai fait beaucoup de tri dans ma penderie, je tricote pas mal et je n’achète plus grand chose en boutique. J’ai fait le constat de ce que j’aime porter, de ce que je veux voir dans mon armoire et de comment je veux dépenser mon argent.
J’ai réalisé que ça n’avait pas été facile de trancher sur ma façon de m’habiller et que j’ai mis du temps à arrêter d'acheter inutilement des choses qui ne me vont pas et que je ne porte jamais.
Du coup j’ai eu envie de partager ma vision du style avec vous, de vous parler de mes erreurs et de mes réussites qui font qu’à 30 ans je pense enfin pouvoir dire que mon look me ressemble.

  • Ne plus écouter les autres

Je pense que c’est le conseil le plus simple, le plus vrai, mais le plus difficile à mettre en pratique.
Quand je parle des autres, je pense aux copines/collègues jalouses qui se permettent toutes les réflexions possibles, mais aussi à l’entourage et aux proches, dont l’avis compte et les reproches nous font mal.
img_2588
Ce n’est pas facile du tout de dire « merde » pour s’habiller comme on l’entend. Pourquoi ? parce qu’on a peur de paraître ridicule et qu’on se dit souvent qu’un seul avis négatif vaut l’opinion générale et que donc on est forcément dans l’erreur. Avec le recul, j’ai appris à comprendre que ce n’était pas le cas. Le plus souvent, les personnes qui font des réflexions ne sont pas les plus sincères mais juste les moins diplomates.
img_3093
Dans mon cas, j’aime énormément porter des décolletés. Je trouve que ça me va bien mais surtout je me sens bien dedans, les cols même assez dégagés m’agressent. Je mets systématiquement un débardeur dessous pour que ça ne soit pas vulgaire, et la superposition me plaît aussi beaucoup. Cependant, j’ai le droit très souvent à des commentaires désagréables. J’ai mis du temps avant de trancher : les décolletés c’est moi, et je ne compte plus me forcer à porter autre chose juste pour faire taire les gens.

  • S’assumer

Ce conseil va de paire avec le précédent. Il s’agit là encore de revoir son rapport aux autres.
Je vais vous donner un exemple précis d’une chose qui a changé à tout jamais ma relation aux autres et m’a permis de prendre (un peu) confiance en moi.
A la sortie de la fac, fraîchement diplômée, j’avais du mal à être prise au sérieux car je faisais plus jeune que mon âge. J’ai donc décidé d’user de moyens plus ou moins hasardeux pour remédier à ce problème. J’ai ainsi pensé que mettre du vernis et du rouge à lèvres serait un choix assumé et marquerait sans aucun doute mon âge (je trouve ça débile maintenant, même si je suis restée accro à mes ongles et à ma bouche colorés). Bref tout ça pour vous dire que dans l’entreprise où je travaillais j’en ai eu pour des semaines de commentaires : « waou c’est rouge ! » **oui merci je l’avais remarqué en le mettant ce matin**, « tu as sorti le vernis ? »… Bref j’ai tenu bon et passée cette vague d’étonnements en tous genres, on a bien fini par me foutre la paix ! J’ai changé d’entreprise plusieurs fois depuis et j’ai remarqué qu’en arrivant le 1er jour avec du rouge à lèvres, personne ne me disait rien. Pourquoi ? tout simplement parce que les gens assimilent ça à ce que je suis et ne se posent pas la question de « est-ce que c’est nouveau ? ». Une femme qui ne se maquille jamais se verra harcelée de réflexions (même si elles sont positives, c’est agaçant) le jour où elle osera le mascara !

J’ai donc compris que c’est la nouveauté qui fait peur aux autres. Depuis, j’assume (ou je fais mine d’assumer) tous les changements que je m’applique. Il y a eu les lunettes au boulot par exemple. Le tout est de montrer qu’on est à l’aise avec ça pour que plus personne n’y prête attention, ou furtivement.

  • Se sentir bien (et beau) dans ses habits

La 1ère chose que j’ai comprise, c’est qu’il ne faut pas se sentir déguisé dans ses vêtements. Il n’y a rien de pire que de passer sa journée à se dire « vivement ce soir que j’enlève ce pull affreux ! ». Si on se sent mal à l’aise dans ses habits c’est qu’il y a un problème.
Pour ma part, c’est comme ça que j’ai très vite abandonné les cols roulés par exemple. Le peu de pulls de ce type que j’ai portés sont passés à la poubelle après un seul jour pendant lequel je n’avais qu’une obsession : couper ce col à grands coups de ciseaux ! et je peux vous dire que parfois j’ai vraiment failli le faire…
Se trouver beau dans ses habits est plus qu'important : c'est obligatoire ! N'ayez pas honte de vous plaire laugh

img_2038

  • Se servir du passé pour se réinventer

De temps en temps je tombe sur d’anciennes photos de moi et j’étudie un peu mon look. Ça permet de pointer des choses qu’on ne veut plus jamais revoir dans sa garde-robe mais aussi de s’apercevoir d’autres trucs qui nous allaient bien. Ça remet les choses en perspective !
Attention ce n’est pas la peine de sortir le cliché d’il y a 10 ans non plus cheeky. Entre la mode de l’époque et le corps qui a changé, il n’y a pas grand-chose à en tirer !

  • Ne pas essayer de se convaincre

Récemment, j’ai arrêté de me voiler la face. Je n’aime pas porter de la couleur, je ne suis pas fan des talons hauts, donc pourquoi continuer à craquer sur ce joli pull rouge et ces escarpins à talons aiguilles ? C’est ridicule. Il est temps de dire STOP et d’arrêter d’essayer de se faire croire qu’on mettra des choses qui resteront dans le placard avec l’étiquette !

  • Less is more

Au fur et à mesure du temps, j’ai trouvé mon style avec des vêtements simples, classiques et intemporels. J’aime les belles matières et les coupes basiques ajustées qui ne se démodent pas.
Je ne me reconnais pas du tout dans les choses trop excentriques (et Dieu sait qu’il y en a) ou trop bariolées (EXIT Desigual, toute forme d’idylle est impossible entre nous). Je préfère les coloris neutres (longue vie au gris et au bleu marine) et les coupes sans froufrous ni volants.
Comme Inès de la Fressange dont j’admire le look chic et élégant, j’aime appliquer le fameux LESS IS MORE. On épure pour ne garder que l’essence du look.

Mes pièces phares (que je conseille à toutes les garde-robes) : une marinière, un jean brut, un pull cachemire col V, des bottes camel, une jupe noire droite et des jolis sous-vêtements wink.

  • Trouver son « truc »

Comme je viens de vous le dire, j’aime m’habiller de façon simple et cela peut parfois dériver vers le fade… Pour éviter ça, il faut trouver des petites choses qui « créent » le look. C’est là qu’il faut mettre le doigt sur quelque chose qui nous ressemble et nous est propre.
Certaines personnes portent la frange, ou des lunettes funky. Mon amoureux aime les chaussettes très colorées smiley.
Trouvez LA chose qui sera l’élément INVARIABLE de votre style. Il faut tester, mais quand on la trouve c’est le pied ! une signature en quelque sorte.
Pour moi, c’est mon rouge à lèvres (automatique quelle que soit la tenue), mon pendentif en forme d’étoile dont je ne me sépare plus, et des rayures (et aussi des petites culottes fluos mais chuuut). Sans ça, je ne suis pas vraiment moi. Ce sont mes repères, qui valent ce qu’ils valent wink.

  • L’importance d’être impeccable tous les jours 

Je vais vous donner avis qui est un peu plus personnel. Tout le monde ne sera pas d’accord avec moi (et heureusement, nous sommes tous différents) mais je voulais quand même vous expliquer un point essentiel de mon style : je mets un point d’honneur à être impeccable tout le temps.
large
Je fais partie de ces filles qui ne sortent jamais non maquillées. On me traite parfois de fille superficielle, ce qui m’agace puisque je ne vois pas bien en quoi cela reflète obligatoirement une personnalité creuse ? Cela n’a aucun rapport et tant pis pour les esprits étriqués qui pensent comme ça. Au passage, je ne juge pas les filles qui ne se maquillent pas du tout, chacun fait comme il veut et en plus elles ont souvent la chance d’être très jolies au naturel. Mais moi voilà je n’assume pas. Je ne me sens « complète » que bien habillée et bien maquillée.
J’ai pris la décision de ne plus négliger mon apparence depuis le jour où je suis tombée sur la fille la plus jolie du lycée un dimanche où je ressemblais à une clocharde… Je me suis promis que plus jamais ça ne m’arriverait ! et on connaît tous ce genre d’histoire où c’est évidemment LE jour où tu ne ressembles à rien que tu tombes sur LA personne que tu ne souhaitais jamais croiser à ce moment-là… Donc voilà mon dernier conseil : soyez au top tout le temps car chaque jour compte.

  • Conclusion 

Faites des tests et ciblez petit à petit les points clés de votre look.
Faites des choix et assumez-les !
Trouvez-vous une singularité qui vous ressemble et dont vous serez fiers !

Et enfin, soyez fidèle à vous-même laughheart
img_3246

Share this Post